theatre-contemporain.net

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Les Imprudents »

Les Imprudents

Isabelle Lafon ( Mise en scène ) , Marguerite Duras ( Texte )

On en parle dans la presse et sur le web

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

jeudi 27 janvier 2022

Spectres de Duras

Par marianededouhet

C’est un spectacle immédiatement attachant, tâtonnant et gracieux, progressant par dédale de digressions, avançant tel un work in progress comme une chenille contractant et décontractant le corps de ses pensées, qui semble s’élaborer sous nos yeux avec la grâce d’une conversation vivante. Plateau nu pour trois comédiens, un chien – charmant -, un piano et......

Lire l'article sur I/O Gazette

Libération

Image de la critique de Libération

lundi 17 janvier 2022

«Les Imprudents», Duras de cœur

Par Anne Diatkine

u théâtre de la Colline, Isabelle Lafon parvient à faire entendre l’autrice en montrant seulement ses interlocuteurs. Un spectacle qui interroge la notion de basculement....

Lire l'article sur Libération

lejdd.fr

Image de la critique de lejdd.fr

dimanche 16 janvier 2022

La comédienne Isabelle Lafon s'empare du mythe de Marguerite Duras

Par Alexis Campion

La comédienne Isabelle Lafon se confronte à la figure de Marguerite Duras dans un spectacle cocasse au goût d'inachevé....

Lire l'article sur lejdd.fr

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

vendredi 14 janvier 2022

Marguerite Duras est présente

Par Claudine Arrazat

Pour Isabelle Lafon, pas besoin de décors et de costumes. C’est un théâtre ouvert, libre où les mots s’envolent et nous touchent en plein cœur. Isabelle Lafon est incontournable. Avec ses compagnons......

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

La Croix

Image de la critique de La Croix

vendredi 14 janvier 2022

Margo et Duras

Par Marie-Valentine Chaudon

Isabelle Lafon, entourée des comédiens Johanna Korthals Altes et Pierre-Félix Gravière, présente un hommage décalé et poétique à Marguerite Duras. Elle raconte l’écrivaine à travers le regard des anonymes qui l’ont rencontrée....

Lire l'article sur La Croix

Politis.fr

Image de la critique de Politis.fr

mercredi 12 janvier 2022

Libre et scandaleuse Marguerite Duras

Par Anaïs Heluin

Dans Les Imprudents, Isabelle Lafon part sur les traces d’une Marguerite Duras méconnue, à la rencontre de mineurs, d’une strip-teaseuse, d’orphelins....

Lire l'article sur Politis.fr

hottello

Image de la critique de hottello

samedi 08 janvier 2022

Impudents devenus ici Les Imprudents

Par Véronique Hotte

Le premier roman de Marguerite Duras, La Famille Taneran, lu avec intérêt par Raymond Queneau en février 1941, avait été refusé par les éditions Gallimard mais publié par Plon en 1943 sous le titre Les Impudents. En février-mars 1944, la jeune romancière soumet à Queneau le manuscrit d’un nouveau livre qui, comme le précédent, a pour cadre la région du Périgord dont était originaire son père, ce pays de Duras auquel elle emprunte son pseudonyme....

Lire l'article sur hottello

Transfuge

Image de la critique de Transfuge

lundi 03 janvier 2022

L'Autre Duras

Par Olivier Frégaville Gratian d'Amore

Les Imprudents d’Isabelle Lafon est un troublant portrait en creux de Marguerite Duras, non la romancière mais la femme de conviction qui troquait sa plume pour un dictaphone pour aller dans les années 1970 à la rencontre des mineurs du nord de la France....

Lire l'article sur Transfuge

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

lundi 21 juin 2021

Les Imprudents : Marguerite Duras comme en plein jour

Par Anaïs Heluin

D’après divers dits et écrits de la Marguerite Duras des années 60, Isabelle Lafon compose un vivant et passionnant portrait en creux d’une femme méconnue. D’une personne libre, curieuse des autres, toujours inattendue. Le lendemain de la première de ses Imprudents au Printemps des Comédiens – un an plus tard que prévu – l’attachée de...

Lire l'article sur Sceneweb

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

lundi 21 juin 2021

Isabelle Lafon : éloge d’un théâtre de l’inachèvement

Par Jean-Pierre Thibaudat

Avec son nouveau spectacle "Les imprudents", d’après la vie, les écrits de Marguerite Duras et les interviews qu’elle fit d’anonymes, Isabelle Lafon affirme son théâtre très personnel où le présent fébrile de la représentation, au soir le soir, tient lieu de boussole....

Lire l'article sur Club de Mediapart