theatre-contemporain.net

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « La Réponse des Hommes »

La Réponse des Hommes

+ d'infos sur le texte de Tiphaine Raffier
mise en scène Tiphaine Raffier

: Présentation

Ce dossier a été réalisé par Cécile Robert, professeur de Lettres et Théâtre au Lycée Marseilleveyre de Marseille, chargée de mission auprès de la Délégation Académique à l’éducation Artistique et à l’action Culturelle dans le cadre du Service Éducatif attaché au Théâtre de La Criée. L’auteure remercie Lucas Samain, assistant à la dramaturgie du spectacle pour son regard et ses conseils avisés.

Les mises en scènes de Tiphaine Raffier sont l’occasion de faire découvrir aux élèves ce que la scène contemporaine a de plus riche. La création La réponse des Hommes est la quatrième mise en scène de Tiphaine Raffier après La Chanson, Dans le nom et France-Fantôme. Deux dossiers pédagogiques pour La Criée ont été réalisés pour les deux dernières mises en scène. La lecture de ces dossiers peut être profitable pour mieux se représenter l’esthétique de Tiphaine Raffier et certaines pistes pédagogiques peuvent vous intéresser1 (l’intrusion de la science-fiction, l’intrigue et l’histoire, les injonctions négatives, le recours à la vidéo).

Avec ce nouveau spectacle, Tiphaine Raffier interroge les contradictions de l’être humain à travers des scènes réécrivant 9 œuvres de Miséricorde. La metteure en scène amène les élèves à réfléchir à l’éthique morale, au dilemme, à l’orgueil de l’homme et surtout à saisir ce « monstre incompréhensible » qu’est l’homme, capable du pire comme du meilleur.

Les spectacles de Tiphaine Raffier ont la particularité d’interroger la question de la forme et la porosité entre les différents arts (musique, danse, théâtre, audio-visuel, arts plastiques...). Une des singularités de son travail réside d’ailleurs dans le fait de proposer une création avec une équipe artistique de 25 personnes. Dans La réponse des Hommes, Tiphaine Raffier use de tous les artifices du plateau et de la vidéo jusqu’à les épuiser. Elle explore ainsi la question de l’illusion théâtrale à travers le rapport entre l’image et la parole.

Le spectacle aborde les différentes manières de raconter une histoire : parabole, fable, anecdote, récit rétrospectif, récit d’anticipation, traduction, récit commenté côtoient l’intrigue afin d’interroger le rôle de la parole pour formaliser l’enseignement de l’expérience personnelle confrontée à l’injonction morale. Tiphaine Raffier met en œuvre tous les moyens théâtraux de la mise en abîme du récit dans l’intrigue : captation vidéo en direct, troisième lieu, lettre, mime, traduction. Ainsi elle démontre comment l’homme cherche à donner un sens à ce qui est incompréhensible, à ses contradictions.

À travers une salle d’audience de tribunal, un cabinet de consultation psychiatrique, une réunion de famille, une conférence de musique, une salle de musée, Tiphaine Raffier envisage les thèmes de l’écologie, du harcèlement, de la pédophilie notamment par le biais d’étude de cas. Elle parvient à bousculer notre intuition morale voire à la contredire en apportant un détail au cours de l’histoire. Ainsi elle démontre que nos certitudes peuvent se contredire et que l’injonction morale peut relever d’un préjugé.

De plus, elle confère une dimension universelle à l’ensemble de la pièce par l’ambigüité temporelle qu’elle instaure : l’anticipation et le contemporain côtoient l’archaïque.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.

Loading…
Loading the web debug toolbar…
Attempt #