theatre-contemporain.net

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Cupid and Death »

Cupid and Death

Sébastien Daucé ( Direction musicale ) , James Shirley ( Livret ) , Matthew Locke ( Musique ) , Jos Houben ( Mise en scène ) , Emily Wilson ( Mise en scène ) , Christopher Gibbons ( Musique )


: Présentation

Nés au XVIe siècle en Angleterre, les « masques », ou plutôt masks, avaient pour caractéristiques de mêler musique, chant, danse, théâtre, décors grandiloquents... au service d’un personnage de pouvoir dont on louait les qualités. Tous éléments qui plus tard allaient s’épanouir dans le geste baroque et qu’on retrouve dans les spectacles de cour français.

Cupid & Death, masque à cinq entrées, débute par une interversion : Cupidon lance ses flèches sur deux amants et les tue, tandis que la mort pique de pointes d’amour deux vieillards prêts au trépas. Le livret du dramaturge James Shirley adapté d’une fable d’Esope imagine les conséquences de ce que l’amour devenu mort et la mort muée en amour engendrerait : un chaos majuscule où les polarités s’inversent, où la nature devient folle et les ennemis se découvrent amis…

Une déclinaison enlevée de l’amour mortifère que le duo de metteurs en scène Jos Houben et Emily Wilson, habitué des décalages et des jeux de corps et d’objets (La Princesse légère, 2017), renouvellera passionnément sur la scène de l’Athénée.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.