theatre-contemporain.net

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Adieu la mélancolie »

Adieu la mélancolie

+ d'infos sur l'adaptation de Pascale Ferran ,
mise en scène Roland Auzet

: Présentation

“Sous prétexte d’aller de l’avant, nous feignons d’avoir oublié... Dans notre société, personne n’est indemne.”

Ainsi écrit Luo Ying, ancien garde rouge devenu poète, à propos de la Révolution culturelle en Chine, dans son récit poétique Le gène du garde rouge, Souvenirs de la Révolution culturelle, où il raconte, de sa propre expérience, ce qui fut l’une des plus grandes tragédies de l’histoire du XXe siècle. Avec Adieu la mélancolie, poème dramatique et musical, Roland Auzet convoque les souvenirs enfouis d’une société chinoise moderne, construite sur une amnésie collective imposée.

C’est un récit où l’Histoire est vue comme à travers une loupe, à travers la vie de protagonistes se débattant dans un kaléidoscope mémoriel de situations liées à leur époque. Cette époque, c’est celle de la Chine d’aujourd’hui, largement inconnue ou incomprise de l’Occident, mais qui est pourtant, et de plus en plus, la nôtre. Quelque part en Chine, dans une salle de réception, ils sont plusieurs convives lors d’un dîner de gala. Au coeur de la pièce, il y a Luo Ying, scindé en deux identités : l’auteur et sa quête personnelle contre le mensonge et Gaping, sa mémoire de jeune révolutionnaire. Adieu la mélancolie est un projet de résistance à un monde sans mémoire.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.