theatre-contemporain.net

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Stefan Kaegi

Suisse

Présentation

Né à Soleure, en Suisse, Stefan Kaegi suit des études d’art à Zurich avant de faire des études de théâtre à Giessen, en Allemagne. Il met en scène la réalité de façon à ce qu’elle se mélange à la fiction. Il travaille à partir de recherches sur le terrain, mais il a pour habitude de ne pas les interpréter.

Stefan Kaegi crée de nombreuses pièces radiophoniques pour des chaînes suisses et allemandes et réalise des projets locaux de mise en espace dans des lieux publics en Allemagne, en Europe de l’Est ainsi qu’en Amérique du Sud, dont «Torero Portero» présenté au Brésil, en Colombie et en Allemagne et «Cargo Sofia», une tribune dans un camion bulgare qui est en tournée depuis 2006 dans toute l’ Europe.

Pour un plateau classique, il crée «Mnemopark» au Théâtre de Bâle en 2005, avec 37 mètres de maquettes miniatures et des passionnés de modélisme. La pièce, qui reçoit le prix du jury du Festival «Politique au théâtre», est notamment invitée au Festival d’Avignon, et présentée au Théâtre Vidy-Lausanne en mars 2007.

Depuis 2000, Stefan Kaegi collabore avec Helgard Haug et Daniel Wetzel. Ils fondent le collectif d’artistes Rimini Protokoll. Ensemble, ils mettent en scène «Kreuzworträtsel Boxenstopp», pièce dans laquelle quatre femmes âgées de 80 ans parlent de leur passé de pilotes de Formule 1. Le spectacle «Shooting Bourbaki», développé au Théâtre de Lucerne, reçoit le premier prix dans le cadre du festival Impulse, en Westphalie-Nord Rhénanie.

Dans «Deadline» au Schauspielhaus de Hamburg (pièce invitée au Theatertreffen Berlin en 2004), le collectif met en scène cinq experts présentant différentes façons caractéristiques de mourir en Europe Centrale. Ils poursuivent avec «Sabenation», créé avec sept victimes de la faillite de la compagnie aérienne belge Sabena au Kunsten Festival des Arts de Bruxelles en 2004. A Zurich, Rimini Protokoll travaille pour le Schauspielhaus («Blaiberg und sweetheart19» avec des transplantés du coeur et «Uraufführung : Besuch der alten Dame» avec des témoins de la période des années 50).

Hors des théâtres, Rimini Protokoll invente «Call Cutta», une visite guidée réalisée en direct par téléphone mobile à travers le quartier berlinois de Kreuzberg. Cette structure de dialogue théâtral sera reprise et adaptée en 2008 à Kopenhagen, Paris, Helsinki, Berlin, Bruxelles et Zurich. Parallèlement, Rimini Protokoll a reçu le prix européen des nouvelles réalités en théâtre à Thessaloniki, en avril 2008.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.